Non classé

Le Tourisme d’Aventure

 

Le tourisme d’Aventure , qu’est ce que c’est ?

Le tourisme d’aventure est l’ensemble des activités que les voyageurs développent lors de leurs voyages et séjours dans des lieux différents de leur environnement habituel et connu comme le tourisme. On peut dire que le tourisme d’aventure est un type de tourisme tel que le tourisme culturel ou l’écotourisme.

A l’époque coloniale le tourisme d’aventure est né lorsque les colonisations parcouraient les rivières, découvraient des contrées vierges ou défrichaient la terre.

Dans les années 60, le trekking, la marche ou encore la randonnée deviennent une tendance en France. En 1970, les produits à la carte sont créés. Et puis en 80-90, c’est le grand essor du tourisme d’aventure!

 

A qui s’adresse t-il ?

Le tourisme d’aventure ne connaît pas la crise.

Les types de personnes le plus souvent ciblées sont le plus souvent les “baroudeurs” ou les “aventuriers”

Certains tour Opérateurs privilégient  aussi des recrutements en tant que reconversion pour les sportifs, globe-trotteurs, jeunes diplômés ou des candidats d’autres secteurs d’activités prêts à s’engager dans un autre domaine.

En parallèle, l’offre s’est démocratisée et adaptée aux souhaits du plus grand nombre, devenant plus accessible. Les catalogues d’aventure regorgent en effet d’activités très variées, même si certaines – randonnée en montagne, observation de la faune, descente de rivière, tour en montgolfière ou cyclotourisme – s’éloignent parfois de l’imaginaire de l’aventure. “Pour l’essentiel des tour-opérateurs en France, le tourisme d’aventure comprend de la randonnée plus ou moins physique, allant de la marche facile pour des citadins peu sportifs, à l’ascension de cols de plus de 8 000 mètres dans le monde entier, et souvent dans les contrées les plus isolées”, indique Lionel Habasque, PDG du Tour Operateur Terre d’Aventure. D’autres occupations annexes comme le canyoning, l’escalade ou le vélo sont également possibles, mais elles représentent moins de 10 % des activités proposées..

 

Des risques ?

62 % des français jugent risqués les voyages d’aventure. Et vous qu’en pensez-vous? L’attrait pour le tourisme d’aventure serait en baisse, hormis chez les jeunes (Français). 47% des personnes interrogées confient avoir « beaucoup moins envie d’aventure » que par le passé, contre 12% se disant « de plus en plus » attirées par ce type de voyages et d’expériences.35% des sondés indiquent quant à eux avoir « toujours autant » envie de partir à l’aventure.

Le trekking, la randonnée à pied ou à vélo et le rafting peuvent vous faire vivre des sensations fortes mémorables, mais ces pratiques, que recouvre le terme de « tourisme d’aventure », ne sont pas sans risques. Au fur et à mesure que ce type d’activités gagne en popularité, les questions de sécurité deviennent un enjeu majeur.

La pratique d’une activité à fort danger potentiel, comme l’escalade ou d’autres sports de nature, est un très bon moyen d’apprivoiser le risque. En escalade, le danger lié à la chute est la mort, mais le risque peut être réduit très près de zéro dès le moment où le pratiquant est conscient de ce danger et s’organise en vue de maîtriser le risque.

Il faut savoir que l’Organisation internationale de normalisation à créer deux normes afin de minimiser les risques lors d’activités d’aventure.

La première de ces normes définit à l’intention des prestataires d’activité de tourisme d’aventure, les exigences du système de management de la sécurité et les encourage à analyser leurs activités, à comprendre les exigences des participants, à définir les processus qui garantissent la sécurité et à maintenir ces processus sous contrôle.

La deuxième norme spécifie les informations à fournir aux participants potentiels et aux autres parties intéressées du secteur du tourisme d’aventure en ce qui concerne les aspects contractuels des services.

Ces normes s’articulent pour garantir un niveau de sécurité plus élevé, améliorer la compétitivité et la fiabilité dans le secteur du tourisme d’aventure, en particulier pour les destinations où des mesures importantes doivent impérativement être prises pour améliorer les services. Et qui sait ? Elles pourraient bien motiver plus de gens à se lancer à l’aventure dans des activités de plein air ! Et vous, êtes vous motivés?

 

D’après vous quelles sont les destinations phares du tourisme d’aventure ?

Restez connectés, mercredi vous saurez où partir et quelles activités exercer au cours de ce voyage ! Toutefois vous pouvez laisser un commentaire pour nous donner votre opinion sur le tourisme d’aventure et votre avis en rapport à notre site ! 

Clémentine et Anaïs

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *